Dis Papa, pourquoi tu mises ?

Pourquoi mise-t-on au poker ?

C’est une question que vous devriez toujours vous poser avant de cliquer sur « raise » ou de prendre quelques jetons de votre stack. Facile d’y répondre, allez vous me dire mais je vais vous répondre « Pas si sur…« . Je vois tellement de mise pour information, ce qu’il ne faut jamais, jamais, jamais faire… Mais alors, pourquoi miser ?

Miser pour valeur (la majorité des cas)

On parle de mise pour valeur quand vous savez que vous avez la meilleure main mais que votre adversaire peut vous payer avec moins bien. C’est clair ? non, prenons deux exemples afin que vous compreniez…

Miser pour valeur

Exemple

Vous avez relancé en début de parole et vous avez été payé par un joueur sérieux au bouton.

  • le flop s’affiche ,  dans le range de call de votre adversaire, il y a beaucoup de pockets paires, mais aussi beaucoup de Ax… Ici, vous pouvez donc vous faire payer par moins bien… donc vous misez… C’est donc une mise pour valeur…
  • Miser vous permet aussi de protéger votre main contre une main moins forte mais qui a une très bonne équité contre votre main, par exemple ou encore .

Autre exemple

Vous avez relancé en début de parole et vous avez été payé deux fois, par la SB et la BB qui sont deux joueurs sérieux.

  • Le flop vient …. Vilain1 check, Vilain2 fait de même, allez-vous miser pour value ? Bien sur que non, Ici jamais un des deux vilains payera avec ou par exemple ou une autre main que vous battez… 
  • Ici, si vous betez, vous transformez votre main en bluff, vous n’êtes plus en value mais en bluff. Attention, je ne vous ai pas dit de ne pas miser mais sachez pourquoi vous le faites. Ici, c’est pour faire folder vos deux adversaires.

Miser pour bluffer

Un bon joueur de poker ne peut attendre que les bonnes mains pour jouer. Quelques fois vous allez devoir miser pour bluffer, c’est à dire miser pour faire coucher une meilleure main que la votre. Ces mises peuvent se faire preflop ou postflop…

mise pour bluff

Exemple preflop

Le cut off est un joueur sérieux mais qui a tendance à un peu trop ouvrir en cette position, vous avez été très calme depuis le début de la partie, et vous ouvrez . Cette main sera très difficile à jouer car vous savez que le relancer initial va souvent cbeter et vous serez obligé de folder. Vous vous décidez donc à 3beter cette main… Vilain jette avec le sourire face up sa paire de en vous disant « tu dois avoir mieux… ».

Exemple postflop

Vous avez suivi un joueur un peu faible avec une main à potentielle .

  • Le flop s’est affiché …. Vous êtes passé à coté du flop mais vous savez que vilain est un joueur faible qui folde assez facilement, vous décidez donc de payer son continuation bet…. 
  • La turn s’affiche …; Quelle carte magnifique qui semble vraiment embêter vilain… En effet, tous les tirages sont rentrés…  Après une longue minute, il check, vous misez…. Il fold et vous montre … « J’en ai marre, c’est toujours pareil…. J’ai jamais de chance…T’as touché ta couleur ou ta quinte :-(« . 

Là, deux choix s’offrent à vous:

  • Vous voulez garder une image sérieuse: vous lui annoncez « Nice fold…. :-) »
  • Vous voulez créer une petite dynamique sur la table: « T’as raison » en lui montrant votre main…. 🙂 »

Miser pour récupérer la dead money

C’est le cas le plus simple, vous misez afin de récupérer l’argent qui est mort dans le pot. Comme dans les autres cas, cela peut se faire preflop ou postflop.

Exemplemiser pour dead money

  • Un vilain vient de s’asseoir et fait l’erreur de ne pas attendre la grosse blind… Il est UTG, vous au bouton, vous décidez de relancer avec une main vraiment poubelle afin de récupérer les 2.5 blinds d’argent mort dans le pot.
  • Vous pouvez aussi réaliser cette mise afin d’isoler un joueur faible sur le coup

Exemple 2

Vous êtes de BB et 2 limpeurs ont suivi sur le coup.

  • Au flop, personne n’a misé.
  • A la turn vous avez remarqué que les 2 joueurs faibles ont coché la case « Check automatique » et ne semblent plus du tout être intéressé par la main. 
  • A la river, vous décidez de miser pour récupérer l’argent du milieu.. Et hop, un petit pot sans difficulté… 

A Retenir

  • On mise pour 3 raisons:
    • Miser pour valeur: se faire payer par une moins bonne main
    • Miser pour bluffer:  faire coucher une meilleure main que la votre
    • Miser pour récupérer la dead money : de l’argent qui est dans le pot et dont personne ne ‘veut’
  • On ne mise pas pour:
    • Information: pour savoir si vous êtes devant ou derrière. On ne raise pas un cbet avec sur un flop pour folder sur un 4bet du relanceur initial.
    • Faire fuir l’adversaire: Par exemple, on n’overbet pas un flop car on a , pour qu’un joueur n’aille pas chercher sa couleur. S’il paye hors côte, tant pis pour lui et tant mieux pour nous.

Maintenant que vous savez quand miser, s’il vous plait, arrêtez de miser ou de relancer pour information, on ne fait jamais cela… Et posez vous la question à chaque coup, pourquoi je mise ? Et vous allez voir que, très souvent, un check n’est pas mauvais… Et peut même générer beaucoup d’actions… On peut se poser exactement les mêmes questions pour les sur-relances ou les 3bet.


Share Button

2 Responses to Dis Papa, pourquoi tu mises ?

  1. Lybios dit :

    Très bon rappel des bases !!

    Je pense que c’est un excellent exercice de se forcer à se demander pourquoi on mise, à chaque coup.
    Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *