Il n’y a pas qu’au poker que la position est primordiale…

Au poker la position est primordiale

En tant que joueur de poker, il y a des paramètres primordiaux à prendre en compte: la profondeur de tapis, le profiling des joueurs, la force absolue et relative de votre main… Mais un des plus importants est la position.

On va essayer de comprendre pourquoi à partir d’ exemples non pokeristiques (Chifoumi, Casting TF1) et pokeristiques (Jouer AA en position et hors de position). On va voir ensemble que la position est un facteur majeur dans la prise de décisions.

Mais pourquoi la position est-elle si importante ?

Le poker est un jeu en information incomplète: vous connaissez votre main, mais ne connaissez pas celles de vos adversaires, vous ne connaissez pas non plus le board qui va s’afficher, vous ne connaissez pas le gain de telle ou telle action durant le jeu,… Vous allez donc devoir prendre des décisions en n’ayant que peu d’informations.

Il faut donc que vous jouiez afin de prendre le maximum d’informations où vous pouvez: les tells, le profil des joueurs, … Et surtout les décisions qu’ils ont pris avant vous, d’où l’importance de la position. Certains joueurs de poker considèrent que la position revient à offrir une carte supplémentaire au joueur qui la possède (Vous sériez alors virtuellement armé de 3 cartes pour jouer le coup).

Un exemple non-pokeristique très simple

Vous êtes avec vos collègues de bureau, il est 12h00. C’est l’heure d’aller chercher les pizzas, le temps est mauvais et il pleut comme vache qui pisse (Et oui, ici, c’est la Bretagne !! ;-)). Personne n’est motivé… Pourtant, une personne doit se décider à y aller.. Ni une, ni deux, vous décidez de définir le « perdant » (celui qui partira chercher les pizzas) au Chifoumi. Après plusieurs matchs, votre Badrun continue,et vous vous retrouvez en finale des perdants… Vous dégainez, et sortez un « ciseau », malheureusement pour vous, votre adversaire vous sort une « pierre »… Sick Life !! Qui c’est qui va se tremper pour nourrir ses collègues ? C’est bibi :-(

Imaginez, si vous aviez eu la position sur votre adversaire, il vous aurait sorti la pierre et tout simplement, vous n’aviez qu’à sortir la feuille de papier et c’était gagné, et une pizza bien au sec !! :-)

Un exemple non-pokeristique un peu plus complexe

Vous avez été casté dans la rue pour participer à une émission de TF1, elle consiste à faire se rencontrer 5 femmes et 5 hommes lors d’un diner afin de pouvoir les filmer durant la soirée. Quel intérêt allez-vous me dire ? Aucune idée, c’est une émission de TF1… Bref, c’est pas le sujet… Continuons…

Le RDV avec la production est prévu à 20h00. Malheureusement, des bouchons et un imprévu personnel (Vous alliez quitter une session CG quand un fish cavé max est arrivé à votre table) vous ont mis en retard… Vous arrivez 10 minutes après que tout le monde se soit déjà rencontré. Vous n’avez donc aucune idée du physique des filles que vous allez rencontrer. Afin que les diners soient intéressants, la production laisse le choix aux hommes de choisir les femmes… A chaque prénom féminin énoncé, vous devez dire « OUI » ou « NON » pour indiquer votre intérêt pour un diner avec la demoiselle.  Malheureusement, les femmes sont en loge en train de se faire « belles », il n’y a donc aucun moyen d’échanger avec elles. Si une des demoiselles est choisie par plusieurs hommes, il y aura un tirage au sort….

Ce n’est pas votre soirée, et vous avez tiré le numéro 1: Cela veut donc dire que vous allez devoir répondre chaque fois en premier lors de l’annonce des prénoms féminins.  Bref, c’est pas gagné…

  • CECILE… vous ne la sentez pas… et annoncez « NON »… mais derrière vous, vous entendez « OUI », »OUI », »OUI », »OUI ». Arghhhh :-(, votre décision a été la mauvaise, ça doit être une superbe bombe…. Ce n’est pas vous mais Gérard qui dinera avec la bombe  la soirée… Il en reste 4, il ne faut pas s’inquiéter…
  • Le deuxième prénom annoncé est AURORE… Votre feeling vous laisse penser qu’avec un prénom comme ça, la fille doit être plutôt mignonne… Vous annoncez fièrement « OUI » et entendez derrière vous « NON », »NON » et « NON ».  Vous avez malheureusement compris qu’ Aurore est le thon de la soirée. GG Canonbis !!!
    Pour les curieux, une photo d’Aurore (cliquez sur le ‘+’)
    Ce n’est pas bien grave, car vous savez que la beauté est surtout intérieure(Ok, Ok, je dis n’importe quoi, ce doit être le tilt !! ;-))

Avez-vous compris ce qui vous a manqué sur ce coup ? Si on fait abstraction de la ponctualité bien sur, ce qu’il vous a manqué est la positionVous n’avez pas pu utiliser les décisions de vos adversaires pour prendre la meilleure décision et ainsi choisir la plus charmante des demoiselles.

 

JeSuisUnDonk: Canonbis-poker, c’est un blog de poker ?

Canonbis: Bah oui, pourquoi ?

JeSuisUnDonk: Non non pour rien !!

Canonbis: OK, OK, alors finissons par un exemple ou deux de poker…

 

Un exemple de poker alors…

Exemple ou vous avez la position

  • Contexte de la partie: Vous êtes au bouton (position F)  sur une table de 6 joueurs en NL50.
  • Position et profiling des joueurs:  SB est un joueur super faible, la BB est un régulier, joueurs très solide. UTG et UTG+1 des joueurs récréatifs… Le cutOff vient d’arriver, pas vraiment d’informations sur lui
  • Preflop: Vous ouvrez .
    • Le joueur UTG relance à 1€50, UTG+1 et CO folde.
    • Vous décidez de le 3beterà 4€30… Pas besoin de faire cher, vous avez la position sur lui.
    • SB complète, pas étonnant de sa part… BB complète aussi… Warning warning…
    • Et Bien sur, vu les côtes offertes par le pot, le relanceur initial complète…
  • Flop:   ,le pot contient 17€20
    • La SB donkbet le pot à 6€, la BB paye… Pas rassurant… le UTG shove (envoie son tapis)
    • L’action arrive à vous, que faites-vous ? Insta FOLD !!! Et oui, vous avez compris que vous êtes bien loin avec votre overpaire.
    • La SB folde, vous vous y attendiez, BB paye le tapis… et découvre pour un set flopé alors que UTG montre pour une quinte flopée.
  • Bilan de cette main IP (in position):
    • Preflop vous avez investi 4€30, postflop vous n’avez rien investi.
    • Bilan: vous avez perdu 4€30

Exemple ou vous n’avez pas la position

Rejouons le coup sans la position, vous êtes en BB (position C).

  • Preflop: Vous ouvrez .
    • Le joueur UTG limpe, UTG+1 (joueur régulier) relance à 2€00, CO folde. Le bouton (UTG de tout à l’heure) paye.
    • Vous décidez de squeezer 9€00… Vous faites un peu plus cher, car les trois vilains ont la position sur vous.
    • UTG folde, UTG+1 complète…  le Bouton aussi…
  • Flop:   ,le pot contient 27€00
    • Vous betez 16€, le flop est trop dangereux pour laisser des cartes gratuites, le UTG call (warning warning!!!), le bouton shove (envoie son tapis)
    • L’action arrive à vous, que faites-vous ? Vous pensez au range du bouton, vous savez qu’il peut faire ça avec quelques mains que vous battez encore, mais UTG+1  qui flatcall, ffffff :-(. Vous prenez la sage décision de vous coucher. Vous avez compris que vous êtes derrière avec votre overpaire.
    • Vous vous y attendiez, UTG+1 paye le tapis… et découvre pour un set flopé alors que le bouton montre pour une quinte flopée.
  • Bilan de cette main OOP (Out of position):
    • Preflop vous avez investi 9€00, preflop vous avez investi 16€.
    • Bilan de la main: vous avez perdu 25€

Nous pourrions trouver des centaines d’exemple de ce type… On verra plus tard qu‘il est possible de « reprendre la position dans un coup », en prenant l’initiative preflop (en 3betant des blinds par exemple) ou postflop (en effectuant un check-raise par exemple).

De plus, la position permet aussi de contrôler la taille du pot et de jouer des coups plus sophistiqués, en floatant l’adversaire par exemple (On en reparlera plus tard).

A Retenir
  • La position revient virtuellement à jouer avec 3 cartes, tellement l’avantage est important.
  • La position vous permet de jouer en connaissance des actions de vos adversaires.
  • Il est possible de reprendre la position mais si vous ne l’avez pas (3bet, check-raise,…).
  • Jouer en position permet de développer des lignes plus sophistiquées ou encore de contrôler la taille du pot.

N’oubliez pas la position, toujours la position… Ca vous permet de bien contrôler l’action… Et pas seulement qu’au poker… Enfin là je risque de m’égarer :-) [indice: la photo de l’article :-)]

[ Si vous avez aimé, ri ou appris quelque chose, n’hésitez pas à commenter et à partager l’article, ça fait toujours plaisir ;-) ]

Liker

Share Button

8 Responses to Il n’y a pas qu’au poker que la position est primordiale…

  1. Galessin dit :

    Excellent article, vraiment !

    (à l’exception de la partie sur le chifumi, complètement wtf : pourquoi prendre un jeu où tout le principe réside justement dans la simultanéité des actions, et donc dans l’absence totale de position ?)

    • canonbis dit :

      Merci pour le commentaire, attention, pour le chifumi, je parle de « position » temporelle.. en gros, si ton adversaire te montre le signe qu’il va faire, c’est gagné… Mais comme toi, je préfère l’exemple avec les gonzesses :-)

  2. […] article sur la position, où j’illustrer l’idée comme qui avoir la position au poker revient à posséder une […]

  3. […] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } http://www.canonbis-poker.com – Today, 12:03 […]

  4. Lechinois dit :

    très bon article comme d’hab…

    ps: moi je choisis Alyssa Milano obv !

  5. shinichi2 dit :

    Toujours important de se rappeler les basics au poker, la position en est un qu’il ne faut jamais oublier.
    Merci pour cet article qui le fait d’une manière originale et intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>