Le Multitabling, introduction…

Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet qui m’affectionne particulièrement, le multitabling (ou l’art de multitabler). Cet article introductif va vous présenter ce qui se cache derrière ce terme, les prérequis et outils indispensables ainsi que les différentes méthodes de gestion de tables.

 

Les généralités

Définition

On parle de multitabling quand un joueur joue simultanément plusieurs tables. C’est une des valeurs ajoutées du jeu onLine, un joueur peut jouer un grand nombre de parties en même temps. Dans mon article, je vais principalement vous parler de multitabling massif (plus de 8/10 tables ouvertes) même si tous mes conseils sont applicables à un multitabling « light ».  Cette pratique s’oppose au monotabling, correspondant au poker en live, où le joueur n’est présent que sur une seule table.

elky record multitabling

Aujourd’hui, de nombreux joueurs multitablent, mais peu de ces joueurs atteignent un nombre de tables supérieure à 20. Je suis sur qu’après cette article, vous aurez envie d’essayer.

Pour votre information, aujourd’hui le record est détenu par Elky avec 62 tables sans aucune aide logicielle (sick 😉 )

Les prérequis au multitabling

Si vous voulez tentez la folle aventure du multitabling, je pense qu’il vous faudra considérer ces trois éléments fondamentaux

le choix de la room

pokerstar.fr multitablingCe n’est pas très compliqué, il existe aujourd’hui trois rooms qui permettent le multitabling (massif), ces rooms sont: PokerStar.fr (ma préférée), Winamax.fr et Fulltilt.fr (actuellement fermée).

Pourquoi ces trois rooms ? Tout simplement, ce sont les seules à respecter ces trois critères:

  • Un soft qui gère l’ouverture d’un nombre important de tables: Attention, certaines rooms limitent le nombre de tables ouvertes, c’est le cas de pokerStar.fr (24 en CashGame), ou FTP a limité à 16 le nombre de table (sick!!!).
  • Une fonctionnalité indispensable d’un soft pour multitabler est la possibilité de choisir son siège, il faut que vous évitiez, à chaque main, de balayer la table pour vous trouver (fatigue visuelle accentuée).
  • Un volume de joueur suffisant: Depuis l’ouverture des rooms FR, le nombre de joueurs a fortement diminué, ce qui est très gênant pour les multitableurs, car il devient impossible, à certaines heures de la journée, d’ouvrir plus de 10 tables.

L’utilisation d’un HUD

Comme vous avez le voir plus bas, quelque soit le mode d’affichage des tables, il vous sera Hud multitablingimpossible de suivre tous les coups, et donc vous aurez de grandes difficultés à mettre les joueurs sur un range de main ou tout simplement savoir si vous avez à faire à un fish ou un régulier. C’est dans ces situations que le HUD (un article est dans les tuyaux sur ce sujet) va vous être d’une aide indispensable. Il vous permettra en un coup d’œil de voir qui est rentré dans le coup et de savoir quel est le profil du vilain, ce qui aura une forte incidence sur la manière dont vous allez jouer vos mains.

L’utilisation de TableNinja (ou d’un soft/script de gestion de tables)

tableninja multitablingTableNinja est un superbe outil qui offre une aide indispensable (d’après moi) aux multitableurs. Sans rentrer dans le détail, car je vous en parlerai dans un prochain article, cette application vous offre la possibilité

  • de déplacer les tables (et aussi de les redimensionner)
  • de gérer l’inscription aux tables
  • de pré-programmer le montant de vos mises
  • d’éviter les sit-outs
  • de programmer des touches pour faciliter les clics
  • d’ automatiquement reloader sur PS.fr (ce qui est aussi fort pratique)
  • … (je vous préciserai tout ça prochainement)

Il existe aussi des solutions gratuites  : scripts AHK,…

Renseignez votre @ pour recevoir les nouveaux articles :

Les différents modes de multitabling

Le « Tile » ou « Mosaîque »

Les tables sont affichées en mosaïques, elles recouvrent tout votre écran (voire vos deux écrans)

tile multitabling

  • L’avantage de ce mode est la possibilité de pouvoir visualiser tous les parties, et suivre ainsi les actions qui s’y déroulent (bien sur, si votre cerveau est suffisamment musclé, on en reparlera plus tard). Vous pouvez donc prendre connaissances des coups dans lesquels vous n’êtes pas impliqués.
  • Les Inconvénients ne sont pas des moindres : fatigue musculaire (vous devez déplacer beaucoup la souris),  fatigue oculaire, le regard doit balayer tout l’écran, et les nombreuses actions aux tables sont visuellement très fatigantes. le nombre de tables sera limité à la taille de votre écran. La seule solution est alors de multiplier les écrans, vous accentuerez encore les deux fatigues déjà évoquées.

Le « Stack » ou « Pile »

Toutes les tables sont confondues, elles se superposent les unes aux autresstack multitabling

  • Le grand avantage de ce mode est l’économie de fatigue, votre souris se déplace peu et votre regard est quasiment fixe, c’est comme si vous monotabliez (je dis « comme si », car vous allez devoir quand même devoir overclocker votre cerveau).
  • Par contre, l’inconvénient majeur est l’impossibilité de suivre tous les coups sur les tables. C’est bien sur du au fait que vous ne voyez qu’une seule table (Plus tard dans l’article, je vous parlerai des scripts qui permettent de réduire cet inconvénient). A chaque coup, grâce à tableNinja, vous pourrez déplacer la table sur laquelle se joue votre coup. Attention aux missclicks, vous voulez folder une main, et malheureusement une autre table apparait au même moment, et vous foldez votre AA (aie aie… :-()

La « Cascade »

les tables sont stackées superposées avec un léger décalage.

cascade multitabling

  • Un des seuls Avantages de ce mode est de pouvoir identifier les tables qui sont actives, c’est-à-dire qui demandent une action de votre part. Très utile sur les softs qui ne gèrent pas très bien l’ouverture de plusieurs tables (donc inutile sur des rooms comme PS ou FTP).
  • En inconvénients, on retrouve la fatigue musculaire et visuelle du mode « tile » dans une moindre mesure, car vous devez balayer les différentes tables.
A retenir :
  • Multitabling = jouer plusieurs tables en même temps
  • Pré-requis pour multitabler: Bien choisir sa room + Utiliser un HUD + Utiliser TableNinja
  • Différents modes de gestion de tables: Tile, Stack (ma préférée) ou Cascade.

Dans la deuxième partie de l’article, je vous présenterai les chiffres clefs d’une telle session (nombre de clicks, nombre de flops vus, nombre de décisions,…).

Je remercie mon ami Luc qui m’a donné l’idée de cette seconde partie, lors d’un apéritif, il me dit cette phrase « Mais t’es un  [censured], t’arrives à prendre combien de décisions à la minute… »

censure multitabling

[ N’hésitez pas à commenter et à partager l’article, ça fait toujours plaisir ;-) ]

Liker

Share Button

5 Responses to Le Multitabling, introduction…

  1. Alex dit :

    sur Pokerstars ya une fonction directe pour la recave automatique, ( pas besoin de table ninja les mecs) klikez sur  » la banque du croupier » vous allez trouver …

    • Alex dit :

      ya meme un 2eme moyen , dans le lobby principal, OPTIONS+AUTO REBUY(cash game) MDR : vous connaissez pas ca apparemment alors que moi je ne joue qu’en SNG et MTT => j’aime pas le CG.

  2. sefrer dit :

    nice 🙂 !!!
    J’attend le tuto !!
    ++

  3. sefrer dit :

    Question sur table ninja : depuis peu , on doit cocher une case a l’ouverture de chaque table pour permettre le rebuy auto.Table ninja gère t’il cette fonctionnalité??
    Need le tuto de ce soft , j’ai toujours pas compris le fonctionnement 🙂 !!
    Sinon , bon article!!
    ++

    • canonbis dit :

      Si tu partages l’article sharky, je te donne la réponse 🙂
      Je vais même faire mieux, regarde la partie TN dans l’article….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *